fbpx

L’E-BIKE VILLAGE de Jorg et Thierry sur la pente du succès

Gérants de la société Fly me to the Moon, ces deux amis suisses proposent depuis quelques mois une offre originale de randonnées en vélo électrique au cœur des paysages désertiques d’Agafay.

Déjà très bien implanté dans la plupart des régions montagneuses d’Europe, le VTT électrique ne devrait pas tarder à faire un carton au Maroc. Jorg Hysek et Thierry Chardonnens, qui savent tout le potentiel dont disposent les paysages autour de la cité ocre, en sont intimement persuadés. Alors, plutôt que de prendre le train en marche, ces deux là ont décidé d’en être dès le départ et d’installer une E-Bike « éco-village » à 30 minutes de Marrakech, à la sortie du douar El Keria, dans un des coins les plus reculés du désert d’Agafay. « Avec Jorg, on a toujours voulu réaliser un business ensemble, au Maroc, explique Thierry Chardonnens. C’est un pays qui nous plaît vraiment, les paysages y sont somptueux. Mais à force d’y venir, on s’est rendu à l’évidence qu’à part le chameau et les quads, les activités de loisirs dans Agafay sont rares et pas toujours très écologiques. C’est comme ça que nous est venue l’idée des VTT électriques. Proposer une activité éco-responsable, sportive, mais qui ne rime pas pour autant avec souffrance, c’est quelque chose qui fait sens à nos yeux. »

Réciproquement assureur et designer horloger de métier, Thierry Chardonnens et Jorg Hysek, la soixantaine passée tous les deux, se sont donc lancés dans cette aventure il y a maintenant un an, avec le souci d’offrir à la clientèle « un service authentique et de grande qualité ». Maintenant que les frontières ont réouvert, leur petite affaire commence à se faire un nom et pour plusieurs bonnes raisons. Tout d’abord, les VTT qu’ils proposent à la location sont tous estampillés Flyer, une marque suisse qui grille aujourd’hui la concurrence grâce à sa technologie embarquée. Ensuite, le recrutement. Pour offrir le meilleur des terrains de jeu, le duo s’est attaché les services de deux guides marocains diplômés qui parlent plusieurs langues et en connaissent un sacré rayon sur le désert de reg d’Agafay.

Cette région aux panoramas majestueux est en effet propice à tous les styles de parcours. Fly me to the Moon (c’est le nom de leur société) propose ainsi plusieurs itinéraires qui varient en fonction du niveau – il n’est pas nécessaire d’avoir une grande condition physique – mais aussi des envies de chacun. Car sur place, les décors y sont également très variés, à l’image de la forêt d’eucalyptus que l’on peut apercevoir depuis l’agréable éco-village où ont lieu tous les départs. « L’avantage, en étant ici, c’est qu’on peut multiplier les points de vue. On peut s’évader facilement dans le désert, dans des canyons, rejoindre des single tracks qui filent vers la belle région du lac, faire du hors-piste ou pourquoi pas faire un circuit sur plusieurs jours dans les contreforts de l’Atlas. Tout est possible, y compris de profiter d’un service de restauration durant le circuit », argue Jorg pour qui chaque détail compte. Un souci de plus qui a définitivement fini de nous convaincre : l’E-bike village de nos deux retraités suisses a son avenir tout tracé.

ATTENTION, INDISPONIBILITÉS !

 

Nous sommes fermés du 07 juillet au 14 juillet 2022.
L'équipe E-bike Marrakech vous souhaite une bonne fête.